La Voûte Etoilée

Réflexion sur la créolisation de la pratique maçonnique

Réflexion sur la « créolisation » de la pratique maçonnique




Nous comprenons tous que les principes de la maçonnerie sont profondément démocratiques et au service de tous. Ils tentent à favoriser les connaissances, le progrès humain et social, avec pour objectif d'améliorer la société.

Issu d'une ile « colonisée » par des Portugais, Arabes, Hollandais, Français et finalement par des Anglais avant de devenir indépendant, l'idée d'un projet de réflexion sur la possible « créolisation » de la franc-maçonnerie m'est apparu comme opportun, en ce début de siècle.



Le résultat de cette réflexion pourrait en effet permettre à l'Ordre d'atteindre son objectif noble a un plus grand nombre dans certains de nos Orients ou le « créole » est la langue maternelle


Une initiative fort louable

De manière ponctuelle, une fois l'an, un atelier du GODF de l'Ile Maurice fait sa tenue en créole mauricien. Cette initiative fort louable attire grand nombre de Frères et de Soeurs curieux. Cette pratique est aussi présente à l'ile Soeur, c'est-à-dire l'Ile de La Réunion.

Dans presque tous les pays du monde ou s'est implantée la franc-maçonnerie, cette dernière se pratique dans la langue officielle du pays. Elle diffère pourtant dans des pays « jeunes » issus d'années de colonisation et qui aujourd'hui assument pleinement leurs spécificités et leur identité insulaire propre, fruit de plusieurs siècles de brassage et de métissage forcés, voulus ou même nécessaires à leur émancipation et développement.




Ile Maurice - Ile de La Réunion


Martinique - Gaudeloupe - Nouvelle Calédonie - Madagascar - ...

Nous proposons ici un lieu de réflexion qui pourrait aller au-delà de la simple traduction des rituels et autres documents nécessaires au bon fonctionnement d'une loge au trois premiers degrés symboliques.

Intégrer la franc-maçonnerie, dans sa pratique en loge, avec la langue maternelle de ses membres sans pour autant la dénaturer - tel pourrait être l'objectif de ce groupe de réflexion.

Les racines de la tyrannie et de l'oppression et de tous les maux de la société se trouvent dans la volonté de rendre la culture de l'esprit, ou toute connaissance qui pourrait être conférée à tous, inaccessible aux masses.

Richard Carlile  -  A manual of the first three degrees of Freemasonry, 1825

Pistes de travail / réflexion


  • S'il est reconnu que c'est à travers sa langue maternelle que l'individu fait l'apprentissage de la vie, grâce à ses parents, à ses pairs et à ses éducateurs. Ne devrait-il pas en être de même en loge ?

  1. Traduire les rituels et autres documents de travail tels les instructions en créole ; pourquoi ? comment ? dans quelles conditions et paramètres ? serait-ce un travail académique et linguistique uniquement ? Quel(s) rite(s) traduire et pourquoi ? 

  2. La langue créole est-elle dans la culture ou est-ce la culture qui est dans la langue ? Est-il possible de « créoliser » la franc-maçonnerie sans pour autant la dénaturer ? Ou commencer ? Quelles sont les limites ? 

  3. Etablir des groupes et un calendrier de travail pour la présentation des résultats : - Conférences - Rituels cultuels

Administrateur du Groupe : Kirsley E. BAGWAN
Si tu souhaites Intégrer le Groupe envoie un message à l'administrateur du groupe en indiquant aussi ton Avatar (keb@intnet.mu)

Les membres du groupes peuvent déposer des contributions publiques mais aussi des contributions privées seules visibles par les membres du groupes.
Un calendrier de réunions zoom est à disposition des membres pour débattre de l'avancée des travaux.
Les membres participent à la rédaction final du projet qui conduira à une conférence sur LVE après une année